Poussière de pissenlit

Lorsque j’étais enfant, ma mère se plaisait à me raconter que si je soufflais fort sur un pissenlit blanc, mon rêve se réaliserait. Elle me disait que si je fermais les yeux, que je faisais un souhait, le pissenlit pouvait le réaliser en libérant ses particules dans l’air. C’était magique disait-elle. Elle m’apprenait déjà à visualiser mes objectifs sans que je ne le sache. Aujourd’hui, je me rappelle ce doux souvenir en me disant qu’il y aurait de nombreux souhaits que j’aimerais voir exaucés comme :

  • Marcher pieds nus et sentir le sable chaud de la plage;
  • Mordre dans un hamburger dégoulinant de condiments;
  • Chanter à tue-tête en écoutant la radio dans mon auto;
  • Conduire ma moto tout en sentant le vent sur mon visage;
  • Tenir une conversation avec mes amies et papoter jusqu’aux petites heures du matin;  juste pour le plaisir;
  • Boire du vin jusqu’à me sentir ivre;
  • Nager et me baigner dans la mer;
  • Jardiner;
  • Cuisiner;
  • Ouvrir mon courrier;
  • Lire un livre en tournant ses pages;
  • Pouvoir m’installer confortablement, sur le côté, dans mon lit comme j’en avais l’habitude;
  • Caresser mon amour et dormir en cuillère avec lui;
  • Donner des bisous;
  • Serrer mes proches dans mes bras;
  • Me mettre sur mon 36 et me sentir coquette;
  • Conduire ma voiture sur des routes sinueuses dans la campagne;
  • Aller au restaurant et savourer pleinement un repas de fruits de mer;
  • Être en mesure de bouger mon corps comme je le souhaite.

Aujourd’hui, je ressens un brin de nostalgie devant tout ce que je pouvais réaliser auparavant. Vous constaterez que mes souhaits résident en peu de chose. Les petits bonheurs de la vie sont ceux qui passent souvent inaperçus. Profitez de la vie et surtout de votre santé car en un battement de cils tout peut disparaître. J’en sais quelque chose!

S’il suffisait d’un simple pissenlit pour réaliser mes vœux, j’en cultiverais des tonnes mais surtout je ferais en sorte que plus jamais un être humain n’ait à vivre avec la SLA.

 

Chantal Lanthier

**** Si vous aimez mes chroniques, abonnez-vous! C’est simple, vous n’avez qu’à entrer votre adresse courriel dans la section noire au bas de cette page***

9 réponses sur « Poussière de pissenlit »

  1. Merci beaucoup Chantal de prendre encore le temps de partager ta souffrance afin que nous puissions vivre  » à plein  » à ta place, dans la mesure du possible. A mon prochain hamburger, je promets de croquer dedans sans remords, et partager chaque bouchée en pensée , avec toi. Merci encore pour ce grand partage . Amitié et câlin a+

    J’aime

  2. Merci belle Chantal,
    Tous les merveilleux commentaires rejoignent parfaitement mes réflexions, tu sais toujours comment nous toucher profondément.
    Encore merci de continuer à amener notre conscience à un niveau supérieur de réflexion.
    Bien d’accord que moi non plus je ne verrai plus le pissenlit de la même façon….Xxx

    J’aime

  3. Merci encore une fois Chantale de nous recentrer sur la pleine conscience. Effectivement, les petits bonheurs de la vie sont ceux qui passent inaperçus et j ajouterais que le grand bonheur est lorsque nous sommes en mesure d apprécier sans condition tous ces moments tels qu ils sont.

    J’aime

  4. Oh chère Chantal, c’est tellement un beau texte, j’en ai les larmes aux yeux.
    Merci de me rappeler de savourer chaque petites chose que la vie nous offre.
    Je soufflerai un pissenlits blanc en pensant à toi 🧡💜
    Et m’en souviendrai toujours, toujours…savourer les petits moments de la vie.
    Gros bisous et câlins à toi Chantal xxxxxxxxxx

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s