Quand l’art apaise les maux

Tout a commencé avec mon amie Claudine Harnois. Ancienne choriste de Vocal 80, Claudine et moi avons immédiatement connecté pendant que nous chantions ensemble. Aujourd’hui, nous ne nous voyons qu’une fois par année et à chaque fois c’est un grand bonheur. Je ne parle peut-être plus mais Claudine et moi on se comprend du regard.

L’année passée, Claudine m’a offert un livre intitulé «Faire œuvre utile» d’Émilie Perreault. Dans ce livre, la chroniqueuse culturelle raconte comment la vie d’une personne peut être transformée par une oeuvre musicale, architecturale, litéraire ou encore en peinture. Ce livre est touchant et m’a fait réaliser combien il est vrai que l’art, sous toutes ses formes, apaise les maux les plus pénibles qui soient. L’art, à défaut de changer le monde, peut littéralement changer une vie! Elle nous invite à découvrir vingt histoires inspirantes où l’art a eu ce pouvoir de faire une différence. Quel livre magnifique! En passant, pour ceux qui ne voudraient pas acheter le livre, il y a aussi l’émission «Faire œuvre utile» qui est diffusée sur Ici Artv de Radio-Canada.

Avez-vous suivi l’émission Révolution à TVA où des danseurs amateurs et professionnels performent? La prestation de Yoherlandy, 27 ans, qui a dansé pour son frère emporté par une tumeur au cerveau, m’a émue au plus haut point et m’a fait verser quelques larmes. C’est fantastique de transmettre autant d’émotions sans parler. Avec la souplesse, la finesse et l’agilité de son corps, il a su nous faire comprendre sa tristesse et son désarroi. Quand nous laissons place à l’art dans notre vie, c’est avec puissance qu’il se manifeste.

Une musique, une sculpture, un tableau, peuvent-ils nous émouvoir ? Oui, d’autant plus qu’ils feront écho à nos expériences personnelles. Lorsque j’écoute mes chansons ou lorsque je regarde une toile de mon peintre préféré (Guy Morest, Annie Duranceau et Vigo), le soleil pénètre dans mon corps et me réchauffe, même s’il fait froid dans ma vie. Ça me fait le même effet à chaque fois. On sait que l’œuvre d’art naît de l’inspiration profonde de l’artiste. La palette des émotions est la matière première de l’art, du désir et des rêves. L’artiste nourrit son œuvre de ce qu’il ressent et souhaite partager ou raconter. Les sentiments qu’il y exprime favorisent la rencontre et la communion avec les autres. L’expérience si particulière se fait universelle. Sans imagination et sans créativité, l’art ne peut exister. Face à certaines œuvres, des émotions plus ou moins intenses viennent alimenter notre sensibilité.

N’importe quelle personne, qu’elle soit cultivée ou pas, peut s’émouvoir devant une œuvre d’art ou prendre plaisir à écouter une musique. Chacun interprète à sa manière, sans réfléchir et sans chercher à aller plus loin, l’objet de son plaisir. L’œuvre provoque la spontanéité de l’émotion, dans le sens où tout le monde est capable d’éprouver des sensations face à une œuvre. L’art peut rassembler, peut guérir, enrichir et transcender. Il peut nous stimuler et nous faire réfléchir. Il suscite le dialogue, nous amuse et nous divertit aussi. L’art cultive le goût et embellit le monde. L’art éduque notre perception, notre imagination, nos émotions et nos sens. Pour ma part, le temps d’un instant, il me fait oublier la maladie qui dévore mon corps.

Certains d’entre vous s’adonnent peut-être à un passe-temps et sont particulièrement créatifs alors que d’autres ne le font pas. Si vous saviez combien c’est thérapeutique! Le temps paraît s’arrêter quand nous sommes en mode création. Adieu soucis et mélancolie. On vit l’instant présent. L’art est un des moyens de guérison les plus anciens. La création d’œuvres est aussi un outil de communication efficace et puissant. L’art communique nos idées, exprime nos sentiments, traduit nos rêves et fait part de nos aspirations.

En plus des bienfaits psychologiques, le processus de création artistique a des effets physiologiques, dont la normalisation de la fréquence cardiaque, de la pression artérielle et de la sécrétion de cortisol (hormone du stress).

L’art transmet également culture et histoire. Je conserve, précieusement, les petits bonhommes de neige que ma mère s’amusait à fabriquer. Je la revois, assise à la table de la cuisine, avec tous ses accessoires. Le temps qu’elle pouvait y mettre! Elle produisait aussi des montages en trois dimensions à partir de dessins d’Anton Pieck (voir image), qu’elle faisait encadrer. Il lui fallait découper chaque pièce du dessin à quatre reprises pour ensuite les coller minutieusement pour leur donner du relief. Aujourd’hui, quand je regarde cette toile, j’ai l’impression d’avoir ma maman avec moi.

L’art fait partie intégrante de ma vie. Je remercie tous les artistes de contribuer à rendre notre vie plus belle et à nous faire vibrer.

Chantal Lanthier

**** Si vous aimez mes chroniques, abonnez-vous! C’est simple, vous n’avez qu’à entrer votre adresse courriel dans la section noire au bas de cette page****

3 réponses sur « Quand l’art apaise les maux »

  1. Merci pour cet article si pertinent! La série d’Émilie Perreault m’a profondément touchée; étant moi-même artiste peintre portraitiste, je suis créatrice d’art émotif. Ma mission est d’accompagner les gens dans les moments marquants de leur vie en transposant leur vécu sur toile; alors je sais à quel point l’art fait du bien et les témoignages de mes clients me le confirment à chaque fois. Je suis vraiment choyée et reconnaissante de lire des chroniques comme celle-ci qui expriment à quel point l’art ne sauve pas le monde, mais sauve des vies. Je suis de tout coeur avec toi.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s