Le long périple du déménagement (partie 2)

Nous visitons le condo en décembre 2019. Le propriétaire ( Monsieur Cholette) ne veut pas perdre ses locataires tant que la transaction d’achat n’est pas réalisée. Nous partons pour la Floride en janvier alors la visite s’impose. Il fait un froid glacial et il neige abondamment. Je m’en souviens bien car je me sens mal de salir le plancher avec ma chaise roulante pendant la visite. Nous constatons que les locataires ont de nombreuses boites dans le condo. Ils nous révèlent alors qu’ils ont acheté une maison et déménagent en février. Ils allaient prévenir Monsieur Cholette de leur intention de ne pas renouveler leur bail. Nous voyons cela comme un indice supplémentaire que ce condo nous était destiné. La visite fut brève, les locataires ayant un rendez-vous. Nous prenons de nombreuses photos. Tout est à notre goût. Jocelyn voit, pour la première fois, concrètement les travaux qu’il faudra faire. Il prend les mesures des fenêtres et de l’emplacement de la douche.

Pendant ce temps, nous recevons de nombreuses visites pour la maison. Jocelyn est tanné de faire le ménage et de tout ranger pour les visites. On se départit de nos vieilleries. On vend, on jette, on donne, pour déménager léger. Début janvier, nous recevons une offre d’achat pour la maison mais celle-ci est retirée suite à une inspection en bâtiment négative. Nous sommes déçus car les correctifs sont mineurs. Nous nous empressons d’apporter les corrections. Par chance, deux semaines avant notre départ pour la Floride, nous recevons une nouvelle offre et celle-ci est la bonne.

Nous partons en Floride sachant que la maison est vendue et que le retour sera brutal en préparation et organisation. Les futurs acheteurs veulent prendre possession de la maison pour le 19 juin 2020 au plus tard. Pendant les vacances, je dresse des listes de ce que Jocelyn aura à faire en revenant. Notre courtière immobilière gère le dossier et veille à nos intérêts en notre absence. Elle fait le relais entre Monsieur Cholette, le syndicat et nous. Nous espérons que le syndicat autorise enfin les travaux afin que vers le 10 avril, à notre retour, nous puissions passer chez le notaire pour l’achat du condo.

Durant notre absence, Renée nous avise que le devis de l’entrepreneur n’est pas accepté par le syndicat. Gestion Cholette devra le refaire à quatre reprises avant que le syndicat l’autorise enfin. De plus, le syndicat exige la présence d’un surveillant de chantier à nos frais. Considérant que nous avons déjà à assumer plusieurs dépenses en raison des rénovations, de la production des plans et devis et du déménagement, nous tentons de convaincre le syndicat que Jocelyn peut très bien exécuter la surveillance des travaux mais toutes nos tentatives sont vaines.

À notre retour de la Floride, la pandémie bat son plein au Québec. Nous réservons le camion de déménagement pour le 18 juin sans vraiment savoir où nous irons. Le 17 avril, nous recevons enfin la lettre du syndicat à l’effet que les travaux peuvent être effectués mais nous attendons le rendez-vous chez le notaire pour l’achat. Monsieur Cholette ne veut effectuer aucun des travaux tant que nous ne sommes pas propriétaires. Je commence à stresser car nous sommes rendus à la fin avril. Finalement le rendez-vous a lieu le 22 mai.

Pendant ce temps, le syndicat nous refuse l’accès à l’immeuble à cause de la pandémie. Il allègue que les travaux ne sont pas urgents au sens où le gouvernement l’entend. Ce dernier a effectivement émis des directives claires en matière de reprise de la construction et le syndicat estime qu’on ne répond pas aux critères imposés. Le 3 mai, j’adresse une lettre au syndicat leur stipulant que je souhaite clarifier la situation quant aux travaux. Je leur explique que ces travaux sont essentiels à ma qualité de vie et ne sont pas un caprice ou encore simplement destinés à la décoration. Je comprends que le syndicat a l’obligation d’une saine gestion de la copropriété en cette période de pandémie mais cette gestion ne doit pas se faire au détriment d’un copropriétaire qui de surcroît est handicapé. Je termine en mentionnant que nous ne souhaitons pas en arriver là mais advenant une fin de non recevoir à cette lettre, nous entreprendrons des mesures légales. Le temps presse! Finalement, les travaux ont débuté le 28 mai et se sont terminés à midi la journée du déménagement. Plus serré que ça, tu meures!!

Il a donc fallu 9 mois de tractations pour acquérir ce condo et nous y installer. Neuf mois de stress intense. Vous savez, il n’est déjà pas facile de quitter notre maison. Le déménagement a pesé lourd sur mon amour parce que je ne lui étais d’aucune aide. Nous avons toutefois formé une belle équipe. Lui à s’occuper de tout physiquement et moi à utiliser la seule option qui me reste (ma tête) pour la planification, les achats et toute la paperasserie.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette entente initiale entre Jocelyn et Monsieur Cholette allait mener à une vraie saga qui allait durer neuf mois! Que d’imprévus et d’impondérables sont venus se greffer à l’aventure. Bref, ça ne fut pas facile!

Merci Renée. Comme nous l’avons accablée avec notre découragement, notre impatience et nos incompréhensions devant la minutie et la rigueur du syndicat de la copropriété! Son écoute, sa patience et son professionnalisme nous ont tellement rassurés. Sans elle, on aurait sûrement abandonné.

Un merci particulier à Michel Cholette qui aurait pu, en tant que vendeur, vendre à n’importe qui en évitant tous ces tracas. Nous sommes infiniment reconnaissants pour votre patience et votre engagement à régler ce dossier.

Merci également à tous nos amis et famille venus faire des boîtes et les défaire, prêter le « trailer» et laver le condo. Vous êtes tellement précieux et chers à notre cœur.

Merci à tous pour votre contribution à faire de notre rêve une réalité. Nous sommes tellement bien installés dans notre nouveau condo. Aucun regret!

Chantal Lanthier

**** Si vous aimez mes chroniques, abonnez-vous! C’est simple, vous n’avez qu’à entrer votre adresse courriel dans la section noire au bas de cette page****

3 réponses sur « Le long périple du déménagement (partie 2) »

  1. Toute mon empathie ! comme je vous comprends…et Chantal et Jocelyn vous me donnez du courage : Après mes déménagements on vient de m’aviser qu’on rénove mon ancien appart au  » COMPLET  » – X 2 mois — Mais je ne suis pas malade et cela prend le sourire de Chantal pour me faire sourire à nouveau mdr . Tu es inspirante de courage de d’optimisme ! xx

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s