Bon débarras 2020!

Fidèle à mes habitudes, lorsque Noël approche, je fais toujours un petit bilan de mon année. Le moins que l’on puisse dire c’est que 2020 fut une vraie année de merde. Les seules choses positives qui me viennent à l’esprit c’est que nous avons eu un bel été chaud, que les Américains se sont enfin débarrassés de Trump et que je sois encore en vie…..lol.

La pandémie nous aura fait réaliser plusieurs choses dont notamment l’importance de s’auto-suffire au niveau provincial et d’acheter local, de produire nos propres légumes, de la nécessité des cultivateurs, des artisans et de l’industrie agroalimentaire du Québec. Elle nous a également révélé la puissance de la culture dans nos vies….musiciens, artistes, humoristes, acteurs, chanteurs, danseurs, peintres, artistes du cirque….comme vous nous manquez! Les sorties au cinéma, les bons soupers au restaurant entre amis, les sorties au théâtre ou pour voir un bon show restent gravés dans nos mémoires et nous espérons que bientôt, ils pourront faire leur réouverture. 

Cette pandémie a aussi contribué à nous faire prendre conscience que la vie est bien fragile quand un virus se montre le nez. À l’heure à laquelle j’écris cette chronique, 1,6 million de décès mondialement ont été enregistrés. Ça représente 10,000 décès par jour. À tous ceux qui ont perdu des proches, j’offre mes plus sincères sympathies. Quant à ceux et celles qui l’ont attrapée, j’espère que vos séquelles chroniques ne sont pas invalidantes et que votre santé se porte bien. 

Le télétravail continue de prendre de l’importance. Les employeurs ont compris que la conciliation travail-famille était réalisable et je crois que cela perdurera. Plus besoin d’acheter des bureaux pour loger les employés, il suffit d’en louer. Moins de gens sur les routes parce que les travailleurs peuvent faire le travail de la maison, j’espère que ça donnera un coup de pouce à la planète qui en a bien besoin. Au moins, toutes ces fermetures lui auront permis de souffler un peu et ce, au détriment des revenus des entreprises.

Nous avons appris, beaucoup appris. Nous savons maintenant qu’il faut protéger davantage nos aînés dans les CHSLD, que l’enseignement à distance n’est pas une panacée, que le cyber magasinage c’est pas si pire que ça, que la motivation des jeunes adultes envers leurs études est à la baisse, que la détresse psychologique de tous et chacun est tangible et fragilisée par cette pandémie et finalement que nous serons fortement endettés pendant des années. 

L’année 2020 a aussi apporté son lot de tragédies. Je pense à George Floyd, un homme noir, décédé le 25 mai 2020 à Mineappolis dans le Minnissota aux États-Unis. Alors qu’il était stationné dans sa voiture, George Floyd a été interpellé suite à l’appel d’une épicerie signalant qu’il avait utilisé un faux billet. Il a été menotté puis plaqué au sol par trois policiers qui l’ont immobilisé en exerçant une pression du genou sur sa nuque. Les policiers ont appelé une ambulance pendant que George Floyd se plaint à de nombreuses reprises qu’il ne peut pas respirer et gémit, appelant à l’aide avant de cesser de parler et de bouger, semblant avoir perdu connaissance. Le placage ventral, qui dure près de neuf minutes, les plaintes et la souffrance apparente de George Floyd sont filmés par des passants qui essaient d’intervenir, tentant de convaincre les policiers de le changer de position. L’ambulance est arrivée et les ambulanciers ont tenté de réanimer George Floyd, qui finalement est déclaré mort. Les images filmées par les passants se sont propagées sur les réseaux sociaux, puis dans les médias et à l’international, provoquant de très vives réactions aux États-Unis et à travers le monde. Ce tragique événement démontre comment, 50 ans après la fin du mouvement pour les droits civils, le système américain de justice continue de discriminer les Afro-américains en refusant de leur reconnaître un statut légal similaire à celui des citoyens blancs.

Puis, chez nous la mort, en direct, de Joyce Echaquan.  La vidéo montre la mère  autochtone attachée à sa civière, affirmant avoir été «droguée». La femme de 37 ans avait des «problèmes cardiaques» et pourrait avoir reçu trop de morphine. Ensuite, on peut entendre deux membres du personnel hospitalier proférer des insultes à son endroit. «Hey, t’es épaisse en câlisse», entend-on notamment dire par l’une des femmes. «Ça là, c’est mieux mort ça! », laisse également tomber une des employées. «T’as fait des mauvais choix, ma belle! Qu’est-ce qui penseraient tes enfants, de te voir comme ça ? Pense à eux autres un peu! », ajoute aussi l’une des femmes à l’endroit de Mme Echaquan. «C’est meilleur pour fourrer qu’autre chose, hein? Surtout que c’est nous autres qui paient pour ça! »

C’est vraiment écœurant de constater qu’en 2020, des personnes puissent adopter de tels comportements. Je suis révoltée. Je ne comprends pas pourquoi certains individus agissent différemment en fonction de la couleur de la peau, du genre, de la religion, de la différence culturelle ou du niveau social. Ça ne me rentre pas dans la tête! Espérons que la prochaine décennie nous apportera un réel changement de mentalité car nos multiples identités sont ce qui nous rend uniques et différents, mais elles sont aussi ce qui nous rend similaires.

Évidemment cette année, Noël ne sera pas comme ceux des années passées. On ne pourra voir nos êtres chers, voir l’émerveillement dans les yeux des petits-enfants quand ils ouvriront leurs cadeaux, partager la tourtière et la dinde et surtout serrer dans nos bras la parenté et les amis. Jocelyn et moi avons décidé de ne pas recevoir et de nous plier aux consignes gouvernementales. Cela nous rend tristes mais n’avons plus le choix. Il en va du bien-être collectif et de ma santé. Une personne du réseau de la santé m’a confirmé que des infirmières et préposés sont forcés de quitter leur département hospitalier pour aller travailler en zone rouge. Les dommages collatéraux sont nombreux pour le système de santé. Épuisés, les travailleurs de la santé tombent comme des mouches. Pour éviter que le prochain rassemblement familial ne se tienne au cimetière, pensons-y deux fois avant d’inviter nos proches.

Cette époque, pas si lointaine, où l’on pouvait encore se coller, se serrer dans nos bras, sans peur, sans masque, reviendra.  Le bonheur d’être ensemble, aussi. Pour l’instant, le plus beau des cadeaux à faire c’est de s’abstenir de voir ses proches à Noël. Comme disait Stéphane Laporte dans sa chronique du 5 décembre : « Et puis ça va nous faire des histoires à raconter autour du feu. Nos parents avaient la leur: « Dans mon temps, à Noël, on avait juste une orange et un morceau de charbon dans notre bas de Noël. Alors, les enfants, appréciez ce que vous avez. Vous êtes chanceux ! » Nous, pendant des générations, on va pouvoir radoter : « Nous, à Noël, on pouvait pas sortir de la maison. On ne voyait personne. Pas de réveillon. Pas de party. Alors, les enfants, appréciez ce que vous avez. Vous êtes chanceux ! » Les prochaines semaines vont faire de nous des personnages de légende. Nous aurons vécu l’année où Scrooge a gagné. L’année où Noël fut annulé. On va faire tellement pitié. Nos descendants vont nous admirer » !

En terminant, rappelez-vous qu’il vaut mieux s’ennuyer que de trépasser!

Je vous souhaite un Noël rempli d’amour et de sérénité, un Noël spécial, comme vous! 

Chantal Lanthier

**** Si vous aimez mes chroniques, abonnez-vous! C’est simple, vous n’avez qu’à entrer votre adresse courriel dans la section noire au bas de cette page****

17 réponses sur « Bon débarras 2020! »

  1. Chère Chantal,
    Je vous souhaite un heureux et paisible temps des Fêtes à Jocelyn et toi. Plus que jamais, c’est la Santé que je souhaite à tous et c’est dommage que pour quelques égoïstes, ce ne soit pas la priorité. Merci pour ce bilan de 2020 et surtout merci de continuer à nous partager tes mots et ta belle écriture. Au plaisir de te relire bientôt!

    Aimé par 1 personne

  2. merci de tout mon coeur de m’avoir permis de lire ce texte, tu es incroyable….. tu fais tellement de bien de nous partager tes pensées, tes émotions et tes vérités. Tu viens de faire ma journée. Merci et je vous souhaite, à tous les deux, un Noël rempli d’amour et de sérénité.

    Aimé par 1 personne

  3. comme tu as raison Chantal, ce qu`il y a de plus triste c est que ca prend une minorité d idiots pour faire basculer une majorité qui fait attention… je t`embrasse bien fort et vous souhaite à Toi et Jocelyn un beau temps des fetes … un beau Noel aussi à Maya et David …xoxo

    Aimé par 1 personne

  4. Quel juste et beau texte. En effet, comme dit Monsieur Lafleur : tu étais très inspirée
    Tu as tout dit et si bien dit qu’il ne me reste qu’à te souhaiter à toi et ton conjoint, une fin d’année 2020 dans les meilleures conditions possibles.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s