Le bilan

145C9F54-A660-46E2-AF47-312096A45A32

Aujourd’hui, je rédige ma quatre-vingt-unième chronique. Je me suis dit qu’un petit bilan s’imposait. Lorsque j’ai commencé à écrire mes chroniques et que j’ai ouvert mon blogue, je ne pensais pas que j’étais pour continuer aussi longtemps. Je savais que j’aimais écrire, que c’était un peu ma thérapie de coucher sur papier mes émotions et péripéties mais au grand jamais je ne pensais persévérer jusqu’à maintenant.

Ma première chronique est datée du 11 août 2018; il y a donc 18 mois. Depuis cette date mon blogue a été vu 22,000 fois. Je compte actuellement 400 abonnés à mon blogue et à ma page Facebook. Mes lecteurs proviennent principalement du Québec et du Canada mais on en retrouve aussi en France, en Belgique, au Mexique, aux USA et même en Argentine.

Écrire me permet de prendre du recul face à la maladie. Ça me permet de libérer mes pensées, d’exprimer mon état intérieur et ma douleur. De ce fait, l’écriture me permet de pousser ma réflexion en dressant des bilans et à prendre en compte mon passé pour mieux anticiper mon avenir. Prendre le temps d’écrire me donne l’occasion de me déposer. L’écriture a pour moi des vertus thérapeutiques. Poser mes émotions sur un bout de papier me permet de me connecter à moi-même, d’entrer directement en relation avec mes ressentis. Si pour beaucoup d’entre nous, en parler est le meilleur moyen de se libérer d’un problème, pour moi, l’écrire est vital car il s’agit de mon seul et unique moyen de communication.

Écrire, c’est aussi un moyen de prendre soin de mon âme. En posant des mots, je crie la douleur de mes maux. Je n’ai pas trouvé d’autres moyens pour le faire. Avant la maladie, j’aurais pu chanter. Comme j’aimais chanter! J’avais l’impression que tout mon stress sortait quand je chantais. Maintenant j’écris ma colère, ma dépendance, mes peurs, mes incompréhensions, mes doutes, mes cris, mes joies, mes peines, j’écris pour exprimer mon élan de vie.

J’écris également pour rester humaine et pour éviter de m’isoler. J’écoute la petite voix en moi, elle me guide pour garder le cap et m’éviter de partir à la dérive et me noyer dans l’immensité de la maladie. Écrire, c’est un de mes moyens pour me reconnecter à ma vérité.

Je dois vous confier quelque chose. Malgré ma soif d’écrire, mon vocabulaire est loin d’être parfait. Dès le début de l’aventure du blogue, je me suis donc associée à quelqu’un de précieux. Il s’agit d’Angèle Doucet, une enseignante retraitée. Angèle est aussi la proche aimante de Pierre, lui aussi atteint de la SLA. Je tiens à la remercier de prendre le temps de corriger mes textes et surtout mes participes passés. J’ai beau essayer ça ne me rentre pas dans la tête! Sans elle, je ne me serais pas risqué à écrire publiquement.

Vous qui prenez le temps de me lire, sachez que nous partageons du temps ensemble. C’est un peu comme si nous partions à l’aventure; une aventure intérieure afin de mieux me connaître et à travers mes mots de découvrir la SLA et tout ce qu’elle englobe. J’espère que mes chroniques vous aident, vous encouragent, vous font cheminer mais surtout qu’elles vous font réaliser combien la vie est belle malgré ses tempêtes.

J’en profite pour vous annoncer que je prendrai une pause pour quelques mois. J’ai besoin de temps et d’idées pour renouveler ma banque d’anecdotes à vous raconter. Y a-t-il des sujets particuliers que vous souhaitez me voir aborder? Ne vous gênez surtout pas pour me les transmettre pendant ma pause. En principe, je pense recommencer au mois de mai. Je vous remercie tous et chacun.

 

Chantal Lanthier

**** Si vous aimez mes chroniques, abonnez-vous! C’est simple, vous n’avez qu’à entrer votre adresse courriel dans la section noire au bas de cette page****

26 réponses sur « Le bilan »

  1. Bonjour, Chantal ! Moi, qui ne lit jamais ou presque, sinon que quelques modes d’emploi… et encore.
    Je tiens à te dire que j’ai lu ton livre en entier, pas plus tard qu’aujourd’hui. Il trônait sur la table à café depuis un bon moment. Quelques pauses ici et là pour reposer mes yeux et les chapitres ont défilés un à un sans que je ne puisse m’arrêter.
    Je t’envoie plein d’ondes positives et vous dit à toi et Jocelyn; bravo et bon courage pour la suite de votre aventure.
    Martin

    Aimé par 1 personne

  2. Salut ma belle Chantal,

    Tes chroniques me donne le courage d’affronter ma propre maladie (deux cancers de poumons en 9 ans) et me fait comprendre qu’il y en a qui des gens qui vivent des choses plus difficiles de ce que je peux vivre. Le plus difficile pour moi c’ est de ne plus pouvoir faire ce que je faisais il y a maintenant neuf ans, soit : Le ski de fond me manque beaucoup, la bicyclette, les randonnées en raquette dans les bois, le golf, tout ce qui demande un effort physique et du souffle. C’est de faire le deuil de ce que j’aimais faire. Mais lorsque je te lis, je m’aperçois qu’il y a encore des choses que je peux encore faire, soit le jardinage, la marche, la lecture, mes cours d’aquaforme (à mon rythme bien sur), faire de bons repas, je peux encore me baigner, me maquiller, me faire sécher les cheveux et que m’habiller. C’est lorsque je te lis, que je retrouve mon courage, et lorsque je pense à tout ce que toi tu as dû abandonner.

    Je te souhaite à toi et à mon beau Jocelyn de bonnes vacances, profitez du soleil et de la chaleur pour nous et continuez à nous inspirer car tu as aussi la chance d’avoir un amoureux exceptionnel.

    Gros câlins et Bisous et au plaisirs de te relire à ton retour.

    Judith

    Aimé par 1 personne

  3. Merci de prendre soins de toi en nous écrivant! Ta générosité est immense car tu partages avec nous ta vie et celle de tes proches qui t’accompagnent et vivent la maladie avec toi. Tes chroniques et tes anecdotes nous permettent de t’accompagner, à notre tour et à notre façon. Je vous souhaite un bon repos bien mérité et full vitaminé en soleil!!

    Aimé par 1 personne

  4. Prends bien soin de toi ma chère Chantal… Tu vois, moi aussi j’aime chanter pour évacuer mes périodes d’anxiété ou de stress, nous avons cela en commun. Je te souhaite pleins de choses à vivre durant cette mini retraite de l’écriture afin que tu nous reviennes nous les partager. xxo

    Aimé par 1 personne

  5. BONNE PAUSE CHANTALET JOCELYN, reposez vous bien j ai gardé toutes tes chroniques et quand j ai le vague à l ame j en relis quelques unes au hasard alors apres je me sens bien MERCI CHANTAL à bientot xoxo

    Aimé par 1 personne

  6. Je lis tes articles à toutes les semaines et bien que je comprenne que tu aies besoin d’une pause je vais m’ennuyer un peu. Tes écris me permette de rester un peu en lien avec les rencontres à ville Lorraine. Depuis le départ de Martine je n’assiste plus mais la SLA est encore très présente dans ma vie. Tes écris me donne aussi la force de continuer avec le sourire. Je m’habitue petit à petit à l’absence de Martine mais quand je vois mes petits-enfants qui n’ont plus leur maman je suis encore très triste. J’ai mal pour eux d’avoir perdu une personne aussi formidable que leur maman. Bon repos.

    Monique Erazola

    Provenance : Courrier pour Windows 10

    Aimé par 2 personnes

  7. Tes articles vont me manquer ! C’est très motivant de te lire! On oublie nos petits bobos!
    Je t’admire au plus au point! j’ai hâte que reviennes en mai!
    Continue d’être Aussi positive! Bonne journée!😘😘

    Aimé par 1 personne

  8. merci Chantal pour tout ce que tu nous offre, je suis triste, à chaque samedi j’ai toujours hâte de te lire, ça va me manquer de ne plus partager jusqu’en mai, par contre, je suis entièrement en accord avec toi, j’aurais une suggestion: pourquoi, pendant ce laps de temps, tu ne publierais pas certains de tes articles déjà partagés depuis août 2018? Ce serait un grand bonheur pour tes lecteurs, lectrices de les relire. J’ai sauvegardé, à chaque semaine, tes partages, mais peut-être n’est pas le cas de chacun?
    Je te souhaite beaucoup de paix et de sérénité pendant ces 3 mois.
    Ghislaine Paiement Séguin

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s