Habiter le temps

Combien de choses pouvons-nous accomplir en une heure? Faire un changement d’huile, créer le parfait gâteau, être prisonnier de la circulation, etc. Quand on y pense, une heure, ce n’est pas vraiment long: soixante minutes, trois mille six cents secondes. Pourtant, dans la vie des gens atteints d’une maladie incurable, ce temps vaut tout l’or du monde. Parfois, une heure est un cadeau qu’on se fait à soi-même. Pour quelques-uns une heure ne signifie rien alors que pour d’autres, elle symbolise toute la différence du monde. Jean d’Ormesson disait : « Il y a des jours, des mois, des années interminables où il ne se passe presque rien. Il y a des minutes et des secondes qui contiennent tout un monde ».

On mesure le temps à l’aide d’horloges mais saurait-on dire combien de temps dure l’instant? Le temps est-il subjectif ou objectif? Réversible ou pas? S’écoule-t-il ou le traversons-nous? Pourrions-nous le maîtriser? Ou au contraire en sommes-nous les prisonniers?

Il y a, selon moi, deux sortes de temps: le temps objectif, celui des montres et cadrans, et le temps subjectif, celui de la conscience. Le premier ne dépend pas de nous, il est chronométré. Le second, le temps que l’on mesure de l’intérieur de soi, dépend évidemment de nous et ne s’écoule pas uniformément: sa fluidité est variable.

Tout le monde le sait: le temps ne semble pas se dérouler à la même vitesse selon qu’on s’ennuie ou que l’on soit lancé dans une occupation agréable. Une minute passée à attendre un feu rouge peut paraître une éternité, contrairement à une minute passée à converser avec notre meilleure amie. Le temps de l’ennui est interminable, celui de la joie est intense et trop court. Cette impression subjective du temps dépend donc des émotions ressenties par la personne qui l’évalue. Ainsi les secondes peuvent paraître des heures, et inversement.

Avez-vous déjà remarqué que le temps n’est perceptible par aucun de nos sens? Quelque soit l’expression: arrêter le temps, le temps c’est de l’argent, les temps sont durs, il faut laisser le temps au temps, vivre de l’air du temps, chaque chose en son temps, il était temps, tuer le temps, prendre du bon temps, faire deux choses en même temps, etc, éprouvez-vous cette sensation de courir après le temps?

Il est important de parvenir à concilier le temps du sablier et le temps de l’oisiveté, le temps de l’action et le temps du rêve. Nous avons autant à apprendre des rêveries que du planifié. Le rêve est ce qui nous fait innover, inventer et créer. Il est ce qui nous rapproche de notre « nous intérieur » du temps de notre enfance et de notre imaginaire. S’ancrer dans le présent et habiter pleinement le temps est primordial pour notre santé mentale et affective. Le simple fait de se sentir vivant et en santé, ici et maintenant, devrait être une source de joie. Encore faut-il s’arrêter pour l’apprécier.

Prenons le temps pour nous retrouver entre amis, pour partager un bon souper avec les membres de notre famille, pour nous gâter, pour donner une petite heure de bénévolat, pour faire corps avec la nature, pour partager avec les plus vulnérables et pour accueillir le bon. Laissons-nous envahir du meilleur et de l’essentiel. Vivons pleinement chaque instant!

Peut-être que certains d’entre vous me diront : «Une heure, c’est juste une heure». N’oubliez jamais qu’une seconde, une heure, une journée détient le pouvoir de se répéter. «Prenons l’instant présent: à peine l’ai-je évoqué que déjà, il n’est plus. Soit!! Mais qu’est-ce qui l’a remplacé? Un autre instant présent! Si bien que nous ne quittons jamais le présent : c’est toujours aujourd’hui, c’est toujours maintenant. Si nous ne pouvons saisir le présent, ce n’est pas parce qu’il nous fuit : c’est parce qu’il nous contient. Ce n’est pas parce qu’il n’est rien : c’est parce qu’il est tout. Comment la vague pourrait-elle saisir l’océan? » (André Comte-Sponville).

Chantal Lanthier

**** Si vous aimez mes chroniques, abonnez-vous! C’est simple, vous n’avez qu’à entrer votre adresse courriel dans la section noire au bas de cette page****

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s