Entre émerveillement et gratitude

Avez-vous déjà remarqué la capacité qu’ont les enfants de s’émerveiller devant les petites choses de la vie? Leur surprise lorsqu’ils font des découvertes est fascinante à regarder? Leurs yeux scintillent et leur bouche émet de petits sons, tant ils sont fascinés par leur nouvelle révélation. Je ne me lasse jamais de regarder les enfants quand ils sont dans cet état. Je me souviens de ma fille Maya qui pouvait regarder, pendant de longues minutes, un simple ver de terre. Venait ensuite sa multitude de questions existentielles : «Comment il fait pour avancer? », «Comment il fait pour entrer sous la terre si elle est dure? ». Elle voulait savoir et démontrait de l’intérêt devant ce qu’elle ne comprenait pas. Tout la fascinait, tout l’impressionnait et elle s’enthousiasmait pour un rien.

Pourquoi notre capacité à s’émerveiller s’évapore t-elle avec le temps? Parce que pour s’émerveiller, il faut d’abord s’arrêter. Avec le rythme fou que nous impose le quotidien, il est parfois difficile de se déposer et d’apprécier la vie. La routine n’y est peut-être pas étrangère non plus. Il semble que devenir adulte nous éloigne souvent de l’émerveillement, de cette spontanéité magique de l’enfance. Parce qu’effectivement, les enfants semblent extraordinairement doués pour cette capacité. «S’émerveiller, c’est décider d’arrêter d’être inquiet et jouir de ce qui vient avec gratitude», résume le philosophe et spécialiste en neurosciences Édouard de Perrot. Il dira également: « À force d’intelligence, on peut perdre de vue son esprit. S’émerveiller, c’est accepter de ne pas tout comprendre. Et laisser les choses s’éclairer plutôt que vouloir les expliquer. »

Être émerveillé signifie pour moi, la capacité d’arrêter sa pensée pour se dire : «C’est fabuleux». Être sans mot, avoir le souffle coupé ou être fortement impressionné devant quelque chose de plus grand que soi. Je crois fermement que l’émerveillement a le pouvoir de transformer les gens. J’ai appris qu’il y avait trois niveaux d’émotions quand quelque chose de surprenant survient. D’abord vient la surprise et l’étonnement. Ensuite, on vit un moment captivant alors on veut comprendre ce qui se passe. Vient ensuite le niveau de l’émerveillement. On vit le moment présent et notre rationnel ainsi que nos pensées se taisent pour faire pleinement place à l’expérience que l’on vit. Nous sommes alors totalement absorbés, subjugués, saisis par le moment. Cela nous fait prendre conscience du «plus grand que soi». On déborde de notre petit moi et on réalise que cela nous dépasse. On jette alors un regard neuf sur nous-mêmes, sur les autres et la vie en général. Ça change les perpectives. L’émerveillement ouvre notre esprit aux autres et génère de l’empathie et gratitude. Ça nous donne également le goût de découvrir de nouvelles choses.

Personnellement, avec la maladie, j’ai retrouvé mon coeur d’enfant. J’aime écouter de la musique. J’adore les balades en forêt et l’odeur de feuilles mortes. Regarder la mer durant des heures en écoutant le bruit des vagues. Écouter les chants des oiseaux lorsque le jour se lève. Sentir le bon air printanier et le bruissement du vent dans les arbres, l’été. Regarder mon chat dormir dans un endroit ensoleillé. Voir un soleil radieux à travers les branches après une bordée de neige. La neige se pare de millions de diamants et la clarté devient ultra lumineuse. Les paysages d’hiver sont féériques même si je n’aime pas l’hiver. Profitez d’un bon feu de foyer et savourer un morceau de chocolat.

Comment s’entraîner à s’émerveiller :

• Prendre le temps de s’arrêter et regarder;
• Aller dans la nature;
• Pratiquer l’humilité (reconnaître qu’il y a quelque chose de plus grand que soi);
• Sortir de notre zone de confort et de la routine;
• Être curieux et s’intéresser aux choses nouvelles;
• Reconnaître les bons moments qui nous arrivent;
• Se reposer. En vacances, le cerveau est éveillé, fasciné et captivé par tout ce qu’il voit. En plus, la routine est absente et on a subitement l’impression qu’on voit les heures passer, qu’on a le contrôle sur le temps.
• Apprécier ce que l’on a (au sens large).

Je souhaite que la société adopte la voie de l’émerveillement et de la gratitude car notre soif de pouvoir, de richesse et de performance nous éloigne souvent de l’essentiel. La solution se trouve dans la tolérance, l’inclusion et le respect de l’autre.

Je m’émerveille tous les matins quand je constate qu’une autre journée m’est donnée pour accomplir ce que je peux. Prendre le temps de respirer, aller rouler sous un soleil radieux et un ciel bleu. Je remercie la vie de pouvoir contempler tout ce qui m’entoure. Je garde présent à l’esprit, ce bonheur d’avoir des amis et une famille. Je cultive l’émerveillement.

Je suis naïvement heureuse. On peut s’émerveiller devant tout et surtout apprécier ce que nous avons. C’est le secret du bonheur!

Chantal Lanthier

**** Si vous aimez mes chroniques, abonnez-vous! C’est simple, vous n’avez qu’à entrer votre adresse courriel dans la section noire au bas de cette page****

6 réponses sur « Entre émerveillement et gratitude »

  1. Bonsoir Chantal, je suis l’amie de Diane Vincent qui est décédée en Septembre dernier,
    seulement 8 mois après l’annonce du diagnostic de la SLA. C’est dans cette circonstance que je t’ai connu avec Jocelyn, ton époux. Je vous ai même visité à votre domicile. J’ai aussi accompagné Diane lors des cafés-rencontre à Lorraine. Je lis toutes tes chroniques et je te trouve très inspirante. Tu m’aides à me rapprocher de l´essentiel: vivre le moment présent et d’avoir de la gratitude pour la santé que j’ai. Merci pour tout ça et je vous souhaite encore de merveilleux moments. 🙏❤️

    Aimé par 1 personne

  2. Tu es vraiment surhumaine, moi j’apprécie chaque journée où j’ai la capacité que l’on m’habille pour aller profiter du soleil dehors, j’adore autant les randonnées qu’avant, c’est toujours un beau cadeau que je me fais mais je ne peux pas dire que j’arrive à apprécier mes journées comme avant. J’adore la nature et je m’y retrouve le plus souvent possible sauf que maintenant c’est plutôt rare. Nous pensons à vous deux continuez d’en profiter pleinement.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s