Pas bien du tout!

Vous êtes-vous déjà senti …….. pas bien du tout? Et quelques fois, ne pas savoir pourquoi vous ressentez ce sentiment? Mais vous sentez juste que le moral n’y est pas peu importe ce que vous tentez pour vous changer les idées. J’ai parfois des épisodes comme celui-là. Heureusement ces périodes passent et je retrouve ma joie de vivre. Ce n’est toutefois pas le cas de centaines de personnes qui ne voient aucune issue à leur nuage noir.

Effectivement :
• Chaque jour, 3 Québécois s’enlèvent la vie.
• En moyenne, 30 personnes par jour sont endeuillées par suicide au Québec.
• 76 personnes commettent une tentative de suicide chaque jour au Québec.
• Le gouvernement du Québec consacre à la santé mentale à peine 6 % des dépenses de programme du ministère de la Santé.
• Un Québécois sur cinq souffrira un jour d’une maladie mentale.

Mon père, ma sœur et ma cousine comptaient malheureusement parmi ces tristes statistiques car ils se sont enlevés la vie. Cela a eu évidemment un impact dans ma vie et dans celle de leur entourage. J’ai grandi sans papa pour me tenir la main et guider mes pas. Sans figure paternelle pour me conseiller et m’encourager.

La maladie mentale a fait d’importants ravages dans ma famille et m’a privée des relations saines avec mon frère le plus vieux ainsi qu’avec ma sœur.

Effectivement, les premiers symptômes d’une schizophrénie émergente se manifestent chez mon frère Mario alors qu’il est âgé de 17 ans. Après une rupture amoureuse douloureuse et une consommation régulière de cannabis et d’ecstasy, la paranoïa, l’agressivité et l’isolement viennent envenimer sa relation avec notre mère. Nous tentons de le convaincre d’aller consulter un médecin, sans succès. Un jour, suite à un incident violent, je demande à la police d’intervenir. Mon frère est hospitalisé au service de psychiatrie où, après plusieurs évaluations, on pose un diagnostic de schizophrénie paranoïaque. Mon frère ne cessera de m’en vouloir pour avoir appelé la police ce jour-là. Mario séjournera régulièrement en psychiatrie avant d’être placé dans un foyer supervisé. Il ne travaille pas et refuse encore, à l’occasion, de prendre ses médicaments. Il n’a plus jamais été le même depuis. Il a tenté de se faire oublier en ne donnant plus de nouvelles, coupant tous les ponts avec la famille.

Quant à ma sœur, elle a reçu un diagnostic de personnalité limite, était mythomane et abusait des drogues et de l’alcool. Nos relations ont toujours été à couteaux tirés notamment à cause de ses fabulations continuelles. Deux proches que j’ai perdus et que je n’ai pu voir évoluer à leur plein potentiel. Quel gâchis!

Le stress, l’angoisse, l’anxiété financière, l’épuisement professionnel, l’absence de reconnaissance, le rythme de vie effréné que notre temps nous impose, le boulot qu’on déteste, les problèmes familiaux ou de couple ou d’école mais aussi l’essoufflement vécu en tant que proche aidant sont autant de facteurs pouvant mener à la dépression. Le sentiment profond que personne ne peut venir en aide fait abstraction de tout. Il y a plein de gens qui meurent peu à peu de l’intérieur.

Choses à retenir lorsque vous êtes confrontés à des moments difficiles :

1. Tout peut -et va- s’améliorer. Aie confiance!
2. Tu as déjà surmonté d’autres défis auparavant et tu as réussi avec brio.
3. L’épreuve que tu affrontes est souvent une source d’apprentissages.
4. Ne pas obtenir ce que tu veux peut parfois être une bonne chose.
5. Permets-toi de t’amuser un peu, de te détendre même si ça ne te tente pas.
6. Sois indulgent envers toi-même.
7. La négativité des autres ne vaut pas la peine que tu t’inquiètes.
8. Il y a toujours, toujours, toujours quelque chose pour te faire apprécier la vie.

Comment aider :
• Un simple geste d’entraide, comme celui d’offrir une tasse de thé. Ce geste témoigne de votre disponibilité à écouter et à venir en aide.
• Ne bousculez pas celui ou celle qui a besoin d’aide. La personne se sent souvent dépassée par de simples tâches.
• Laisser savoir que vous êtes là et que cette personne peut compter sur vous. Votre présence peut faire une grande différence. La personne qui souffre perd souvent ses repères. Un sentiment profond de nullité, l’habite. Il est important de lui rappeler combien elle en vaut la peine et qu’elle peut s’appuyer sur vous.
• Dites-lui : « Je vais faire mon possible pour comprendre ce que tu vis ». Malgré qu’il soit parfois difficile de comprendre ce que la personne traverse, laissez-lui savoir que vous essayez de saisir ses émotions et difficultés.

Cette semaine, le 30 janvier, Bell pour la cause (santé mentale) vous sensibilisera.

S’il te plaît, prends soin de toi et sois attentif à ceux qui t’entourent. N’oublies jamais qu’il existe des ressources qui peuvent t’aider. Ne t’isoles pas et confies-toi à quelqu’un qui t’aime.

La vie c’est parfois une salope mais elle reste belle malgré tout!

Chantal Lanthier

**** Si vous aimez mes chroniques, abonnez-vous! C’est simple, vous n’avez qu’à entrer votre adresse courriel dans la section noire au bas de cette page****

5 réponses sur « Pas bien du tout! »

  1. Wow la vie ne t’as pas épargné mais tu en as compris le positif ds tout ça malgré tout ….je te souhaite pleins de petits et grands bonheurs ds ton avenir! Je suis sure que tu es une source de motivation pr plusieurs! ❤️❤️❤️

    J’aime

  2. Oh wow, Chantal J’abonde dans le sens d’ Andée et je suis reconnaissante pour l’ouverture que tu nous partage dans ce texte!! Merci pour ce vent de fraicheur et de légèreté au dessus de l’hiver, plus doux! Superbe et un autre bon morceau de chocolat pour toi! et je prendrai un morceau de chocolat à ta santé!

    J’aime

  3. Il ne faut surtout pas ouvlier la génétique! T’es vrIment une personne exceptionnelle d’avoir poursuivi cette route sinueuse! Quel courage! Je suis toujours bouche bée après la lecture te tes textes!
    Mange un bon chocolat rempli de douceur!xx

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s